ETABLISSEMENTS D’HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES

A la demande du Conseil Général du département, les PEP 66 se sont lancés, depuis 2009, dans la création d’Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.).
Ce projet signe la volonté de l’Association de rendre effective sa devise « la solidarité en action » et d’affirmer que les PEP sont aussi une association gestionnaire d’établissements sociaux et médico sociaux.

Un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes , anciennement « Maison de retraite », est une structure médicalisée ayant vocation d’accueillir des personnes de plus de 60 ans qui ne peuvent plus vivre de manière autonome à leur domicile et qui doivent être assistées et suivies médicalement de manière régulière du fait de leur état de santé fragile.
Par ses racines liées à la prise en charge des plus vulnérables de la société, mais aussi par ses choix politiques actuels, l’A.D.P.E.P. 66 est très attachée à la dimension sociale des projets qu’elle porte et des établissements qu’elle gère. C’est dans ce contexte qu’elle s’est lancée dans la création d’E.H.P.A.D.

La dimension sociale de ces établissements suppose de mettre les usagers au centre de leurs dispositifs en privilégiant la qualité de vie et de bien-être des résidents ainsi que l’exercice de leurs droits et de leur pleine citoyenneté, en prévenant tout risque de maltraitance institutionnelle active ou passive.

Le premier établissement a ouvert ses portes en octobre 2012 à Villelongue Dels monts (Maison Léon Bourgeois) et le deuxième à Saint Paul de Fenouillet en Novembre 2014 (Maison Pierre Laroque).

Nos établissements ont chacun une particularité :

E.H.P.A.D. Léon Bourgeois, d’une capacité d’accueil 77 résidents (72 en accueil permanent et 5 en accueil temporaire) possède un Pôle Activités et Soins Adaptés (P.A.S.A) de 14 places.
Ce pôle permet d’accueillir, dans la journée, les résidents ayant des troubles du comportement modérés, dans le but de leur proposer des activités sociales et thérapeutiques, individuelles ou collectives, afin de maintenir ou de réhabiliter leurs capacités fonctionnelles, leurs fonctions cognitives, sensorielles et leurs liens sociaux, et de leur offrir un accompagnement personnalisé associant relaxation et stimulation.
Ce sont, pour la plupart, des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (ou d’une maladie apparentée) ayant des troubles du comportement, le diagnostic ayant été établi par un médecin.

E.H.P.A.D. Pierre Laroque : sa particularité réside dans le fait d’abriter deux établissements dans les mêmes locaux :

o Un E.H.P.A.D. pouvant accueillir 50 résidents ;

o Un établissement expérimental pour l’accueil des publics handicapés vieillissants. Ce projet d’accueil des Personnes Handicapées Vieillissantes (P.H.V) est innovant car il répond aux besoins de personnes ayant été accompagnées par des institutions telles que des foyers d’hébergement et/ou établissements de travail adapté, pour lesquelles le temps d’un accompagnement tenant compte de leur avancée en âge, est venu.

TOP